Les enfants de demain ?

maxresdefault

Le monde dans lequel nous vivons devient décidément de plus en plus bizarre. Dernièrement, en parcourant le net, je découvre un article publié sur le journal de Montréal qui soulève un sujet particulièrement intriguant. Et ce serait le National Geographic qui aurait soulevé le sujet en publiant un dossier spécial sur “la révolution du genre”.

Ainsi, nous apprend-on, telle une vérité scientifique, que le genre masculin et féminin n’existent tout simplement pas. Il ne s’agirait que de pures constructions sociales. On nous y parle de laisser nos enfants choisir librement le genre auquel ils veulent s’identifier : féminin ou masculin, sans leur imposer aucun des deux. Cela commence déjà par le fait de leur donner des prénoms neutres, comme… Y !

L’On découvre ainsi l’exemple d’un enfant new-yorkais auquel ses parents ont choisi un drôle de prénom : “E”. Selon le témoignage présenté, les parents de “E” demanderait chaque jour à leur enfant s’il se sent plutôt fille ou garçon, et leur comportement avec lui va varier selon sa réponse.

Un autre exemple est celui d’un jeune garçon nommé Jonathan qui fréquenterait un camp de jour alternatif qui encouragerait les enfants à exprimer leur nature réelle. Et là, accrochez-vous, Jonathan sent qu’il est une licorne !

Hallucinant, non ? En tout cas, moi, je reste toujours bouche bée devant ça…

Advertisements

Faut-il laisser ses enfants faire leurs choix ?

question-kid

Bien que l’idée de laisser ses enfants faire leurs propres choix dès leur plus jeune âge, puisse faire peur à certains parents, il est indéniable que chaque enfant doit passer par là pour pouvoir grandir. La possibilité de faire ses choix lui-même permet à l’enfant de s’affirmer et de construire sa propre personnalité.

Ainsi, vous pouvez commencer à donner des choix à vos enfants dès l’âge de 3 ou 4 ans. Attention toutefois à ne pas les mettre face à de trop nombreux choix. Cela pourrait les désorienter et développer chez eux un sentiment d’angoisse.

Pour ce qui est du choix de la nourriture, il est évidemment hors de question de lui laisser une totale liberté de choix. Cela incombe toujours aux parents de surveiller son équilibre alimentaire. Mais cela n’élimine pas pour autant la possibilité de choisir par rapport à la nourriture. Vous pourrez, par exemple, donner plus de liberté en ce qui concerne le choix du dessert en proposant à votre enfant 2 ou 3 choix différents.

Enfin, le choix d’une activité est également important. Cela pourrait révéler des talents ou une vocation chez votre enfant. Le mieux en ce qui concerne ce genre de choix est donc de laisser la possibilité à votre enfant de découvrir par lui-même. La curiosité ne peut être qu’une bonne chose.

Prévenir la gastro et la grippe

is_130522_mb2f3_chauffage_enfant_froid_sn635

La gastro-entérite et la grippe sont maladies assez courantes en hiver, mais ne sont pas pour autant sans conséquences. La grippe, qui se déclare de façon brutale, dure de 5 à 7 jours et peut entraîner de sévères complications respiratoires chez les personnes fragiles. Quant à la gastro-entérite, elle représente un risque de déshydratation pouvant avoir des conséquences graves chez les nourrissons, les jeunes enfants et les personnes âgées. Voici donc quelques conseils pour éviter l’épidémie au sein de votre foyer.

  • Se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon. Cela vaut tout particulièrement pour certains cas : en rentrant chez vous, avant de faire la cuisine ou de vous occuper de vos enfants, après être allé aux toilettes…
  • Faire attention à l’aération de son foyer : au moins une bonne dizaine de minutes par jour pour assurer le renouvellement de l’air.
  • Éviter autant que possible de rentrer en contact, direct ou indirect, avec les personnes infectées ou potentiellement infectés. Cela peu aller de la simple poignées de main ou la bise au partage des couverts ou serviette de bain, quand vous habitez sous le même toit.
  • Éviter si possible d’emmener ses enfants dans les lieux largement fréquentés comme les centres commerciaux et les transports en communs. Là où l’on est le plus susceptible d’être exposé à une contamination.
  • Enfin, si l’inévitable arrive et que vous tombez malade, adoptez le réflexe de toujours avoir un mouchoir pour le mettre devant la bouche ou le nez lorsque vous toussez ou éternuez. En l’absence de mouchoir, n’hésitez pas à faire usage de votre manche. Un réflexe qu’il est important d’apprendre à ses enfants le plus tôt possible. N’oubliez pas également de limiter les contacts avec votre entourage ainsi qu’avec l’extérieur.

Insolite : Concevez un bébé et recevez une nuit gratuite !

175225554_wide

Certains ne manquent décidément pas d’idées lorsqu’il s’agit de la relance du secteur touristique dans leur pays ou dans leur ville. C’est tout du moins le cas du délégué au Tourisme, Eugenio Guarducci, de la cité médiévale italienne, Assise.

L’idée ainsi trouvée pour relancer le secteur touristique dans cette petite cité italienne consiste à lancer des “chambres de la fertilité”. C’est simple, si vous concevez votre bébé dans l’une de ses chambres disponibles chez les hôtels partenaires, vous recevrez une nuit gratuite ! Il s’agira soit d’un remboursement, soit d’un second séjour offert. Il vous suffira pour cela de trouver que l’enfant a bien été conçu lors de votre séjour à Assise, à l’aide d’un certificat médical.

En soi, l’idée est intéressante, car elle pourra relancer l’économie de la ville et faire la joie des commerçants. Toutefois, l’idée des “chambres de la fertilité” trouve tout de même ses détracteurs parmi les habitants de la ville, dont également l’ancien maire d’Assise, Claudio Ricci qui estiment que ce genre d’initiatives peut être mauvais pour l’image de la ville.

Quoi qu’il en soit, si vous prévoyez de bientôt concevoir un bébé et que vous recherchez pour cela un cadre romantique, sachez que l’offre expirera au 31 mars 2017 !

Forcer ses enfants à manger, c’est mauvais !

forcer-ses-enfants-a-manger-c-est-mauvais

Les parents sont prêts à tout pour assurer le bonheur et la bonne santé de leurs enfants. Cela peut souvent se traduire par le fait de les forcer à finir leurs plats ou à manger de manière générale. Croyant bien faire, les parents n’y réfléchissent pas à deux fois et prennent des risques sans s’en rendre compte.

En effet une récente étude menée par des chercheurs à l’Université du Nebraska auprès de 18 femmes travaillant dans des garderies avec des enfants âgés de 2 à 5 ans a montré qu’une grande partie d’entre elles forçaient les enfants à finir leur plat ou leur suggéraient au moins de goûter à tout ce qui s’y trouvait.  Certaines  ont même déclaré qu’elles contrôlaient l’alimentation des enfants par peur de la réaction des parents.

Autre pratique jugée mauvaise est celle de récompenser les enfants en leur proposant de la nourriture ou bien de féliciter ceux qui terminent leur assiette. C’est bien d’encourager les enfants à manger, mais sans leur forcer la main. Les forcer peut en effet avoir des conséquences négatives comme le développement d’une obésité précoce. Chose qu’une partie des éducatrices ignore.

Rappelons-nous qu’il est important d’apprendre à nos enfants à se nourrir sainement, sans jamais les gaver et en leur apprenant à prendre par eux-mêmes les bonnes habitudes d’alimentation.

La triste histoire d’un film imaginé par un enfant de 4 ans ?

Tous les parents savent que les enfants peuvent parfois avoir des idées bien délirantes, mais qui feraient de sacrées bonnes idées pour des créations telles qu’un film. Malheureusement, ce que l’on voit de prime abord comme une bonne idée ne l’est pas forcément.

Que penseriez-vous donc si je vous apprenait qu’un certain Adam Goodman, directeur des films pour Paramount s’est mis dans l’idée d’écouter les suggestions de son fils de 4 ans pour la réalisation d’un film ? Et bien, il l’a fait ! Et ce sont les investisseurs qui risquent de ne pas être contents, puisque, selon le Wall Street Journal, les studios Paramount annoncent, avant même la sortie du film, prévoir une perte de l’ordre de 115 millions de dollars sur le projet !

Le film intitulé Monster Cars et initialement prévu pour 2015 verra donc sa sortie reportée pour janvier 2017. Il raconte l’histoire d’un jeune adolescent qui construit un camion dans lequel viendra se loger un monstre qui deviendra son ami et l’aidera à combattre les méchants de la ville. Mêlant fantastique, humour et aventure, le film semble pourtant disposer de toutes les recettes pour plaire à un jeune public.

Qui sait, peut-être s’agit-il encore d’une nouvelle façon de faire la promo d’un film. Je vous laisse regarder la bande annonce et en juger par vous-mêmes.

Les bébés n’aiment pas le citron…

On le sait, les bébés adorent faire la découverte de tout ce qu’il y a autour d’eux. Cette découverte passe donc aussi par l’aspect gustatif. Et si les bébés ont tendance à goûter tout ce qui leur passe par les doigts, la réaction n’est pas toujours la même. Parfois, les réactions sont même plutôt surprenantes et surtout drôle.

Cette vidéo réalisée par David Wilean et April Maciborka montre quelque bébés qui goûtent du citron pour la première fois. Allant de grimaces en grimaces, les réactions sont très contrastées et la vidéo n’est pas sans rappeler une certaine publicité de Pampers.

Je vous laisse apprécier.